Lancée le 17 septembre 2015 par François Hollande, la grande école du numérique (GEN) prend enfin son envol. Le label vient d’être attribué à 171 formations. Ces 171 formations seront dispensées dans 130 établissements rebaptisés pour l’occasion « Fabriques du numérique » réparties dans toute la France. Pourquoi une grande école du numérique ? Voulue par François Hollande et portée notamment par Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique, la grande école du numérique est en réalité un label. Il  vise à recenser des formations courtes ( entre 3 et 24 mois) et gratuites proposées en priorité aux jeunes pour les mener vers des emplois dans le secteur du numérique.  L'objectif fixé est de "former 10 000 personnes aux métiers du numérique, au sein de plus de 200 formations"  d’ici 2017. Pour qui ? Ouvertes à tous les profils, jeunes sans diplôme, personnes en reconversion professionnelle, les formations visent notamment l'accès  à des postes de développeur, de « e-commercial », de technicien support, de conseiller TIC, d’opérateur en numérisation, etc.  La sélection se fera sur le talent et la motivation. Quelles structures pour accueillir les formations ? Les formations seront proposées et dispensées par des structures privées, associatives, publiques ou encore universitaires sur l'ensemble du territoire français. Parmi 130 sites retenus dispensant des formations répondant aux critères, 73 pourront bénéficier d'une dotation fixée à 70 000 euros, soit un budget d'un peu plus de 5 millions d'euros. L'EPSI, l'école42, la web@cademie, écoles partenaires d'alter way ont obtenu le label. Pour quelle durée ? Le label "grande école du numérique" est attribué aux formations pour une durée d'un an. À l'issue de cette période, les structures seront auditées afin d'envisager ou non sa reconduction. Pour les formations qui perdraient le sésame, les élèves seront orientés vers d'autres structures de la grande école du numérique. Une seconde vague de labellisation pourrait intervenir d’ici la fin 2016, puisqu’un nouvel appel à projets « sera lancé avant l’été » Axelle Lemaire déclare : "Avec cette première vague de labellisations, la Grande École du Numérique renforce le développement d’initiatives menées partout en France dans les territoires et qui font du numérique un outil au service de l’insertion et de la formation. L’enjeu est autant économique que social : il s’agit de transformer les besoins exprimés par les entreprises pour des métiers d’avenir en opportunités sociales et professionnelles pour toutes et pour tous" .